Sélectionner une page

Le lit d’une rivière presque asséchée, un chaos de rocaille sur une centaine de mètres, et au centre, un gigantesque Bloc à la forme cubique incroyablement parfaite… C’est le décor inattendu que nous propose le site des Blocs de la Payre, à 20 minutes à peine de la ville de Valence. 

La marche d’approche se fait sans trop de soucis, nous longeons la rivière pendant 15 minutes avec comme seule difficulté, 20 mètres en équilibre sur un petit muret qui sert de chemin (Attention tout de même, nous rappelons que le crashpad sur le dos modifie la perception de votre corps dans l’espace, un accident est vite arrivé). Quelques minutes plus tard, en sortant de la végétation, les premiers blocs apparaissent rapidement et l’on dévie clairement dans le lit de la rivière.  

Il est 9h30, nous attendons le reste de la team près de la première voie du site prénommée “Petit Champi”. Tout le monde arrive et le Climbing Game peut enfin commencer ! Nous distribuons les cartes du site et les grilles de score et nous posons le camp un peu plus loin dans une clairière de roches.

Attention lors des déplacements dans les blocs, ils sont beaux, ils sont pas méchants, mais ils sont surtout très glissants !

Il est 10h30, ça y’est, les occupations sont lancées, les blocs sont sortis de leur torpeur par les nuages de magnésie qui flottent dans l’air tandis que d’autres, au contraire, servent de matelas peu conventionnel aux grimpeurs fatigués de la veille. Côté grimpe, on retrouve un large éventail de difficulté, d’un “Starter” aux allures d’escalier à un “Monkey Style” acrobatique en passant par une “Descente aux enfers” qui porte bien son nom, chacun trouve Kayoo à son chausson.

Puis vint l’heure de déjeuner. Chacun sortait sa gamelle pour se ressourcer, lorsque qu’une goutte se fit sentir. 37 secondes plus tard, il pleuvait des cordes, comme quoi, grimpeur et cordes ne s’entendent pas toujours. 

Mais comme dit le proverbe “ce qui est mouillé ne craint pas la pluie” et après une pause de longue durée sous les toits accueillants des rochers, quelques aventuriers téméraires reprirent leur ascension sur les quelques blocs rescapés de la tempête. Notamment « Monkey Style » qui finit par tomber peu avant la fin de la journée.

C’est aux alentours de 16h que le manque de peau combiné à la fatigue et à la pluie toujours menaçante nous encouragea doucement à lever le camp. Une assemblée extraordinaire fut organisée avec comme décision unanime, le retour sur Lyon suivi d’un Climbing Apéro (concept proche d’un apéro conventionnel) dans les locaux de l’association. Le temps de nettoyer le site, d’attendre une percée dans la pluie qui revenait à pic pour nous féliciter de notre décision et nous étions reparti vers les voitures direction une soirée, elle aussi, bien arrosée. 

Mais ça, c’est une autre histoire.