Sélectionner une page

Il y a quelques jours, on vous a posté un article sur comment coter son appartement. Bon, on va pas se le cacher, dans le classement des meilleures idées au monde on est à peu près entre faire un parc d’attraction avec des dinosaures et le placement de la ligne Maginot. Du coup, pour éviter un maximum de désagréments, on a décidé de vous faire un top des 7 choses à ne pas faire quand on grimpe chez soi.

1. Utiliser des obstacles mobiles

Alors oui, ça rajoute une notion d’équilibre et pas mal de difficultés certes. Mais pour un degré de plus, combien de chevilles cassées, combien d’entorses, combien de muscles sectionnés ? On vous le demande.

2. Laisser trainer des objets par terre

On connait tous la douleur d’un lego bien placé dans la voûte plantaire et ça, ne serait-ce qu’en marchant. Alors maintenant, imaginez cette douleur sur la réception d’une chute d’au moins 20 centimètres. Testé et désapprouvé par nos soins.

3. Prévenir ses voisins

Alors là, vous vous dîtes, mais attendez, c’est la liste des choses à ne PAS faire, tu t’es trompé Jonathan. Et bien non, parce que prévenir vos voisins que le bruit sourd et répétitif qui empêche leur gamine de dormir, c’est simplement vous qui essayez de caler ce p**** de coincé de genou entre votre penderie et votre micro-onde ce serait reconnaître que votre santé mentale est atteinte. Si si, un peu quand même.

Hi Waving GIF - Hi Waving Wave GIFs

Crédit photo : Tenor GIF

4. Frotter vos chaussons contre les murs

Parce que la gomme, ça déteint. Donc si vous tentez des mouvs un peu compliqués, levez bien la jambe en une seule fois, sans frotter contre le mur pour s’équilibrer sinon on dit “a+ dans le bus” à sa caution.

5. Utiliser du mobilier mal fixé

On l’a déjà dit dans un article précédent, mais le mobilier fixé au mur c’est rarement une bonne idée. De 1, parce qu’un mur, c’est souvent beaucoup moins solide qu’on ne le croit, et de 2, si le mur part, vos voisins seront désormais sûrs que vous êtes mentalement instable. En même temps, vous n’aurez plus de problème avec les traces de la gomme de vos chaussons. Il faut voir le bon côté.

6. Grimper sur sa façade d’appartement

A la limite, si vous êtes au premier étage, pourquoi pas. Mais à partir du 3ème étage, on appelle ça du free solo et autant, en pleine nature, dans un spot d’une beauté à vous fracturer la rétine, ça a du sens, autant, chez vous, en entendant votre charmante voisine appeler la police, nettement moins.

How Alain Robert aka French Spiderman climbed Paris's 4th-tallest building  with climbing shoes & chalk - The Economic Times

Crédit photo : The Economic Times

7. Avoir des colocataires

Vous vous rappelez du point sur les voisins ? Et bien ici c’est la même chose. A l’exception près que cette personne dispose d’une voix délibérative quant aux décisions concernant l’appartement, il vaut donc mieux s’en faire un allié. Pire encore, celle-ci pourra vous faire comprendre qu’elle n’apprécie que modérément votre nouvelle lubie en changeant la sonnerie de votre réveil par Sous le vent de Garou et Céline Dion et ça personne ne le veut, alors on se calme et on pose doucement ce téléphone ok ?

Voilà, on espère avoir réussi à vous éviter quelques problèmes (ou pas) et en attendant la réouverture du grand monde de dehors, prenez soin de vous et continuez de grimper.